Proposer des astuces pour retrouver

le plaisir de manger des aliments dits « interdits »

et stopper votre sentiment de culpabilité

Troubles du comportement alimentaire (TCA)

Ces dernières années on a pu voir une explosion des troubles liés à l’alimentation.  Les dictas de la minceur poussent de plus en plus à vouloir être le plus maigre possible, les TCA peuvent être également liés à des facteurs psychologiques. Leurs résultats sur la santé sont parfois dramatiques et nécessitent une prise en charge rapide.

Plusieurs types de troubles du comportement alimentaire existent, comme :

Anorexie mentale

D’après la SNDLF, voici les critères diagnostiques :

  • Refus de maintenir le poids corporel au niveau ou au-dessus d’un poids minimum normal pour l’âge et pour la taille.
  • Peur intense de prendre du poids ou de devenir gros, alors que le poids est inférieur à la normale.
  • Altération de la perception du poids ou de la forme de son propre corps, influence excessive du poids ou de la forme corporelle sur l’estime de soi, ou déni de la gravité de la maigreur actuelle.
  • Chez les femmes post-pubères, aménorrhée (absence d’au moins trois cycles menstruels consécutifs ou règles ne survenant qu’après traitement hormonal).

Boulimie nerveuse

D’après la SNDLF, voici les critères diagnostiques :

  • Survenue récurrente de crises de boulimie (absorption, en une période de temps limitée, d’une quantité de nourriture largement supérieure à ce que la plupart des gens absorberait en une période de temps similaire et dans les mêmes circonstances et sentiment d’une perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise),
  • Comportements compensatoires inappropriés et récurrents visant à prévenir la prise de poids (vomissements provoqués, emplois abusifs de laxatifs, diurétiques, exercice physique excessif, etc.),
  • Les crises de boulimie et les comportements compensatoires inappropriés surviennent tous deux, en moyenne, au moins deux fois par semaine pendant 3 mois,
  • L’estime de soi est influencée de manière excessive par le poids et la forme corporelle,

Le trouble ne survient pas exclusivement pendant des épisodes d’anorexie mentale.

Prise en charge

Les troubles du comportement alimentaire (TCA) nécessitent
une prise en charge reposant sur un protocole de soins bien codifié incluant une thérapie comportementale devant faire face à l’extrême ambivalence des malades.

Cette thérapie comportementale repose sur 4 étapes :

  • Analyse fonctionnelle qui comprend un diagnostic des comportements problèmes et leurs facteurs de maintien
  • Définition des objectifs du traitement avec 3 axes thérapeutiques : le comportement alimentaire, les troubles émotionnels (calmés par une réponse alimentaire), le corps gros (stigmatisé). Les objectifs sont comportementaux et non pondéraux
  • Application du programme thérapeutique : étape par étape, graduée au rythme du patient. 15 Séances sont nécessaires pour aborder un comportement dysfonctionnel simple.
  • Evaluation des résultats 

Ces thérapies aident à la disparition des comportements problèmes et permettent une rééducation sensorielle (retrouver les sensations physiologique de faim, satiété)

Mon but sera ici de vous aider de jour en jour à éloigner ces troubles.

Afin de véritablement guérir des TCA et comprendre ce « pourquoi » une prise en charge pluridisciplinaire avec un psychologue ou un psychiatre est obligatoire.